Shoujo-tachi wa Kouya wo Mezasu

Shoujo-tachi wa Kouya wo Mezasu

Licence ADN

TITRE ORIGINAL : 少女たちは荒野を目指す
TITRE ALTERNATIF : Girls beyond the Youth Koya / The girls who aim for the wildlands
ANNÉE DE PRODUCTION : 2016
GENRES : Amour / Romance | Comédie | Drame | School-Life | Shonen | Tranche de vie
AUTEUR : TAKAHIRO
STUDIO : Barnum Studio | Project No.9
ÉPISODES : 12 épisode 25 minutes

RÉSUMÉ :

Source : [icotaku et nautiljon]

Buntarō est un lycéen qui a envie de s’investir dans quelque chose pour occuper ses journées, mais il n’a aucune idée. C’est alors que sa camarade de classe Sayuki lui demande de travailler sur un jeu vidéo ayant pour personnages de belles jeunes filles, des « Bishōjo ». Notre héros est toutefois hésitant puisqu’il ne connaît rien du tout à cette thématique…

ÉPISODES :

01  02  03  04  05  06  07  08  09  10

11  12

OAV

01



35 commentaires sur “Shoujo-tachi wa Kouya wo Mezasu

  1. Bon au début j’avoue comme beaucoup j’ai juger comme un gros con. « Wééé c’est Saenen Heroine en plus jolie quoi :D »
    Mais j’avoue je me suis tromper. La ou saenen avait une grosse part de echii. Shoujotachi est plus développé et peuvent parler a des yaoiste et yuriste. Puis il se moque assez ouvertement des echii en taclant leur défaut récurent ;) Même si j’avoue que le début est poussif vers la fin on tien des ficelle de shonen. Et c’est la vient le gros defaut de shoujo tachi. Les rivalité , les enjeux les révélation sont fait trop tard alors qu’au debut il y avait largement de la main mise a mettre.

    SpoilerVoir
    Faite une morale comme quoi les lois du marché dans le visual novel est très dur est quelques chose d’intéressant Vis a vis du frère et de leur leçon qu’il on au dernier épisode. Mais il aurait du être plus tôt . Pareil pour la rivalité avec les autres.

    Mise a part ce petit défaut l’animé est propre et de bonne facture sans être un chef d’œuvre Même si je trouve que la richesse de l’animé est vers sa fin. Un bon petit echii assez intelligent dans son fond qui pour le coup peut parler a tout le monde. Un bon 7/10 mérité.

    1. « La création, la diffusion, la distribution et la production d’un anime nécessite le travail de toute une chaîne d’exploitation et engendre de nombreux frais que les studios doivent amortir. Que ce soit par la publicité ou par un abonnement, la production japonaise ne peut survivre sans sources de revenus. Tout comme on paie pour une place de cinéma, l’économie de la gratuité n’existe pas. »

      Voilà pourquoi ^^

      1. hé ! ne dis pas du mal d’akame ga kill è__é c’est pas pour rien qu’il est dans la catégorie  » drame  » hein x’) et puis à force de voir des animes où tout finis bien ect ect bah c’est pas plus mal de voir des tragédies sa rends l’oeuvre bcp plus intense même si c’est vrai que dans akame c’est un peu poussé à l’extrême x’)
        1. SpoilerVoir
          ok je suis daccor avec toi mais la ca va trop loin xD tout le monde creve cest quand meme abuse ^^ meme si pour moi la mort qui ma le plus souler cest chelsea surtout vue ca mort ^^

          ps: si vous pouvier metre un spoiler au cas ou jai zap gomen :/

            1. certes mais je ne suis pas le manga j’ai juste vue l’anime donc je me baser sur l’anime ^^
              c’est dailleur pour cette raison que j’vais sans doute commencer le manga !
    1. Merci pour l’info sa passe d’un anime à pas regarder à « REGARDE LE BORDEL DE C** » :D
      Et est ce que c’est le même mangaka/dessinateur ? Car TAKAHIRO ne fais que les scénarios (ce fut le cas dans Akame ga Kill).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *