To Aru Kagaku no Accelerator

To Aru Kagaku no Accelerator

Spin-off de la série "To Aru Majutsu no Index" "To Aru Kagaku no Railgun"

TITRE ORIGINAL : とある科学の一方通行
TITRE ALTERNATIF : A Certain Scientific Accelerator
ANNÉE DE PRODUCTION : 2019
GENRES : Action | Aventure | Magie | Mecha | Science-Fiction | Surnaturel
AUTEUR : [KAMACHI KAZUMA]
STUDIO : J.C.Staff
ÉPISODES : 12 x 24 min

RÉSUMÉ :

Source : [Icotaku]

Basé sur le manga Toaru Kagaku no Accelerator de Kamachi Kazuma.

L’histoire se déroule dans la « Gakuen Toshi » une ville constituée à 80% d’étudiant et très avancée technologiquement. Certain de ces étudiants ont développé des facultés psychiques et donc ont obtenues des pouvoirs, ils sont nommés « Espers ». Dans cette histoire nous suivons le plus puissant des espers, »Accelerator » qui vient de se remettre d’une balle dans la tête (passage de To aru Majutsu no Index) et ayant sous son aile « Last Order ».

ÉPISODES :

01  02  03  04  05  06  07  08  09  10

11  12

Trailer :


43 commentaires sur “To Aru Kagaku no Accelerator

  1. To Aru Kagaku no Accelerator by Lyra

    Je ne sais absolument pas si il est mieux de voir les autres séries avant. Mais en tout cas ayant vu les To Aru Kagaku no Railgun, je pense qu’il est plus facile de comprendre Accelerator. Et en ayant vu les To Aru Majutsu no Index, le lien entre Toma Kamijo et Accelerator est plus compréhensible. Après je ne pense pas que ce soit un frein à la compréhension de l’histoire et des personnages si vous n’avez pas vu ces deux précédentes séries.
    Surtout que je n’ai jamais fini Index, et je ne sais même plus où j’e suis dans la S2.

    DESSIN (5.5/10)

    ...Voir
    Je n’ai pas encore fait d’articles sur la série des To Aru, mais même datant de 2013 les graphismes étaient bons et ont gardés leur qualité. Ce qui est positif mais également négatif. Dans le sens où même si ça ne change pas des précédentes séries, il n’y a pas non plus d’évolution. Que ce soit le charadesign ou les décors. Peut-être plus de détails, plus de textures ?

    Les détails des expressions des personnages sont pas ouf je trouve. Dans un certains sens je préfère l’animation traditionnelle. Ce n’est pas un problème de fluidité, mais des fois j’ai l’impression que les visages sont plusieurs pièces détachées plutôt qu’un tout.
    Sinon les combats sont très bien fait.

    J’aime vraiment bien les couleurs, surtout lors des combats…
    Mais sinon j’ai pas grand chose à dire sur les graphismes. Ils ont rien de transcendant, ils sont fonctionnels.

    NARRATION (7.5/10)

    La Cité Académique, une ville composé d’une grande majorité d’étudiants (80% de la population) doté de capacités surnaturelles (Espers) ayant 20-30 ans de différence de niveau de technologie par rapport aux autres métropoles.
    C’est dans cette ville que ce trouve les plus puissants Espers et les scientifiques les plus tarés.

    Nous suivons les aventures du numéro 1 des Espers, Accelerator, encore hospitalisé pour sa blessure au crâne. Seulement, un soir, une femme du nom de Esther Rosenthal apparaît soudainement dans sa chambre en lui disant que Last Order, la numéro 20 001 des clones et administrateur du réseau des Misaka est en danger.

    Zone Spoil EP 8 et +Voir
    J’ai pas compris à quoi servait les trois zigotos du tout début avec la rousse foldingue et son équipement glacial.
    Mais en tout cas au fil des épisodes on comprend que le véritable ennemi est un scientifique du nom de Hishigata Mikihiko et sa soeur Hirumi.

    Dans l’épisode 8 on apprend que cette soeur est morte, mais au final peut-être pas, mais est sous l’emprise de Tao We, une des quatre amulettes de nécromancie les plus puissantes de la famille de nécromanciens Rosenthal. Et que les trois autre sont également aux mains du scientifique fou.
    Mais qu’en fait non, c’est Isaku, le 4ème du nom des Rosenthal qui est fou et qui a prit possession de Tao We ET de Hirumi pour réaliser son rêve de frappadingue : la création du Golem Ultime popopo.

    SpoilerVoir
    Au final, j’ai bien aimé, même si je trouve que le scénario était parfois un peu too much et tiré par les cheveux. Même si j’ai rencontré et apprécié le personnage de Esther Rosenthal, il me manquait un peu de relation Accelerator x Last Order et les autres personnages de la ‘franchise’ To Aru, avec notamment Toma Kamijo et Misaka Mikoto version originale. Cette série qui est censé être centrée sur Accelerator ne l’étais pas tant, malgré quelques interactions et dialogues intéressant entre lui et Esther, c’est plutôt cette dernière qui est mise en lumière. Bien sur certains me diront que c’est parce que Accelerator lui même ne se considère pas comme un héros mais un scélérat (en reprenant les termes employé par les trads de Crunchyroll) mais on perd un peu de détails sur lui et sa personnalité en ce faisant.

    En dehors des personnage le petit coté non pas mecha mais scientifique qui fait le charme de cet anime est très agréable, mais j’ai trouvé la transformation de l’ennemi final un peu trop ‘trop’ à mon goût.
    J’aime beaucoup les histoires de science-fiction avec capacité mutante et science (comme X-men en ce qui concerne les comics américains) mais ici il y a aussi une certaine notion de magie (comme le light novel japonais The Irregular at Magic High School qui a également un brin de science très captivant) qu’on retrouve notamment dans Index et qui rajoute un plus à l’univers avec ce fameux conflit religion/science très intéressant.

    En tout cas je suis en attente d’une suite qui explorera un peu plus les profondeurs des personnages Accelerator et Last Order et nous fera découvrir encore plus de ‘mad scientist’ au sein de cette cité où ‘on s’ennuit jamais’ (dernière phrase prononcé à la fin de l’épisode 12), surement présage d’une saison 2.

    J’aime vraiment beaucoup le générique d’ouverture, les premières notes sonnent tellement Accelerator vous ne trouvez pas ? Et ça reste dans l’esprit des génériques des To Aru aussi. Ça m’a fait penser aussi vite fait à celui de Mayonaka Occult Komuin (la fin surtout, que ce soit la musique ou les graphismes) mais en mieux par contre.
    Les OST sont très sympa et correspondent tellement bien avec les ambiances et le genre de l’anime.
    Pour une fois je préfère l’op à l’ed. Mais l’ending est quand même très bien, j’accroche juste beaucoup moins à la musique.
    A propos du doublage je retiendrai toujours le rire complètement psycho de Accelerator, mais par contre la voix de Hirumi quand elle pète les plombs à la fin est juste insupportable.

    En bref n’hésitez pas à regarder, ce n’est que 12 épisodes et si jamais vous êtes déçus, sachez que l’univers est à peine dépeint dans cet ‘opus’ là, je vous conseille donc de vous dirigez vers To Aru Kagaku no Railgun, qui est parfait pour commencer et continuer avec To Aru Majutsu no Index qui explore plus la partie magie.

    #13/20

  2. la voix de Accelerator ne serais-t'elle pas la même que Zack dans Satsuriku no Tenshi ?
    en tout cas ça y ressemble avec le même esprit complétement détraquer xD
        1. Il vaut mieux avoir regarder la première saison de Index pour comprendre celui-ci parce que pour ce spin-off on est un peu lancer directement dans l’univers sans explication et sans rien savoir des perso , cette anime considère que tu vu Index et donc que tu sais ou on est et ce qu’il se passe XD
    1. OUIIIIIIIIIIII ça faisait un moment que je savais qu’il allait sortir et j’avais tellement hâte !!!!!! :D
      Moi aussi je les ai tous sauf la dernière saison d’Index (mais j’avoue (arghhh) j’accroche pas des masses avec cet opus là) donc en fait, non. ._.
      Ton smiley est super top haha ! :’)
  3. Je trouve que Accelerator prend déjà beaucoup de place dans To aru Majutsu no Index (surtout dans les dernière saison) mais bien sur en tant que fan je vais le look ah ah :)
      1. Ouais bof, peut-être un jour. J’ai des trucs bien plus intéressant à voir. (entre autre; Jojo, Drifters, Chihayafuru, Shigatsu, Hitorijime My Hero, SAO,Touch)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *