Armitage III

Armitage III

TITRE ORIGINAL : Armitage III
ANNÉE DE PRODUCTION : 1995
GENRES : Action | Espace | Mecha | Science-Fiction
AUTEUR : KONAKA CHIAKI J.
STUDIO : [AIC] [PIONEER LDC [GENEON]
ÉPISODES : 4 OAV 30 mins + 1 FILM 1h30

RÉSUMÉ :

Source : [Animeka]

En ce milieu du XXIe siècle, l’Humanité a colonisé Mars dont l’aménagement et le terraforming purent être achevés en un temps record par l’utilisation intensive de la main-d’œuvre robotique. Le détective Ross Sylibus est transféré sur la planète rouge après que sa fiancée ait été tuée sur Terre par un robot défectueux ; lui-même n’a pu survivre que grâce à l’implantation de prothèses artificielles et il en garde pour séquelle une haine viscérale envers les robots… Ce ressentiment est assez courant sur Mars, les machines étant particulièrement dépréciées en raison du taux important de chômage qu’elles provoquent. Et pour couronner le tout, un robot se retrouve impliqué dans la toute première affaire à laquelle est confronté Sylibus à son arrivée à l’aéroport martien : Kelly Mac Cannon, chanteuse de country et star interplanétaire, qui se trouvait à bord du même vol que lui, est assassinée, mais pas par un robot car c’est elle le robot…

Faisant équipe avec Naomi Armitage, une jeune et jolie flic à l’attitude rebelle, Sylibus se voit confier l’enquête qui devient d’autant plus compliquée que d’autres femmes, elles aussi robots, sont assassinées à leur tour…

Anime proposé par Devill-Hell

OAV :

01   02   03   04

FILM :

Naomi Armitage et Ross Sylibus ont changé d’identité et vivent paisiblement ensemble sur Mars avec leur petite fille Yoko. Pendant ce temps, un groupe armé détruit totalement une usine de fabrication d’androïdes de Troisième Génération, entraînant personnel humain et robot dans la catastrophe. Armitage décide d’aller enquêter sur la destruction des androïdes qui y étaient construits, mais ses investigations vont la conduire à découvrir une bien terrible machination dont elle et sa famille sont victimes et qui vise à lui faire livrer son plus grand secret…
Plongez à nouveau dans ce classique du cyberpunk, à la croisée de Blade Runner et Total Recall, pour cet ultime épisode ! La saga s’achève avec le film le plus époustouflant grâce aux dernières techniques d’animation en image de synthèse.

Pour public averti : Oui (violence)

Armitage III – Dual Matrix



14 commentaires sur “Armitage III

  1. oh tiens presque un an depuis mon dernier com ici… enfin sur cette fiche… bah ça veut dire que je l’ai pas rematé depuis… aller ma piquouze de rappel!

    (oui je suis un drogué d’animés de qualité et je n’ai pas honte)

  2. Un anime de qualité, que j’ai découvert certainement trop tôt (la première fois que je l’ai vu j’étais pré-ado donc nudité bah c’était pas top à cet age) mais que j’ai adoré immédiatement!

    L’histoire en elle même ainsi que ses problématiques sont intéressantes, problématiques que je ne vais pas énumérer tant elles sont nombreuses mais au moins celle qui lie totalement selon moi Armitage III et Ghost in the Shell (qui lui aussi nous montre qu’entre les longs métrages et les séries animées y’a une belle différence coté animation, moi je préfère les longs métrages à l’ancienne) à savoir : Quelle serait la limite entre humain et robot dans une société cybernetisée ?

  3. Armitage III raconte une enquête sur des assassinats de robots (ça peut mourir ça ?) sur Mars.
    Le graphisme m’a plu.
    Disons plutôt que la nostalgie se dégageant de ses traits grossiers m’a plu, les couleurs saturées, certaines perspectives douteuses de l’époque (nostalgie toujours), les vues vintage de la ville martienne…
    L’animation tient encore le coup même en 2015 (du moins pour moi hein ^^).
    L’histoire se pose des questions sur la limite qu’il y a entre l’homme et la machine, où se trouve-t-elle, qu’est-ce qui la caractérise,… difficile d’en dire plus sans spoiler .
    Les persos sont développés comme on le faisait à l’époque… il ne faut pas en attendre trop.
    J’ai apprécié l’ambiance cyber-punk de cet anime, un courant qui ne fut pas longtemps en vogue durant les 90’s.
    Je ne connaissait pas cet anime et le découvrir en 2015 fut pour moi une bonne surprise.
    Satisfaction : 70% (30% si les 90’s n’avaient rien signifié pour moi).
    Merci H.O.C pour le partage de l’anime. ^3^
  4. A l’epoque sa m’avais plus ; avec le recul et l’evolution des animes on voit que c’est viellot mais l histoire na pas pris une rides

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *