Di Wang Gong Lue

Di Wang Gong Lue

Anime Chinois

TITRE ORIGINAL : 帝王攻略
TITRE ALTERNATIF : The Emperor's Strategy / Diwang Gonglue
ANNÉE DE PRODUCTION : 2018
GENRES : Arts Mart. | Aventure | Drame | Historique | Mystère | Shonen-ai
AUTEUR : Yu Xiao Lan Shan
STUDIO : Seven Stone Entertainment
ÉPISODES : 20 x 17 min

RÉSUMÉ :

Source : [Nautiljon]

Adaptation du web-roman chinois de Yu Xiao Lan Shan (语笑阑珊).

Nous suivons l’histoire du jeune empereur Chu Yuan et de son ami d’enfance Duan Baiyue.

Merci à la Kawaii Neko Team pour les épisodes.

ÉPISODES :

01  02  …

Trailer :


6 commentaires sur “Di Wang Gong Lue

  1. Di Wong Gang Lue by Lyra

    J’y repasse après le début de la saison 2 de Mo Dao Zu Shi.
    Certes, en ce moment Di Wang Gong Lue n’est pas complet en VOSTFR puisqu’il a eu sa trad pour le deuxième épisode seulement début août. (N’oubliez pas que les teams sont bénévoles et font de l’excellent travail pour un paquet d’autres animes, donc je ne les blâme en aucun cas. Sinon je mate en anglais la vilaine que je suis. :x)
    Donc je l’ai regardé en anglais, qui est disponible depuis un moment, mais je me jette à l’eau maintenant que j’ai un peu de temps. Surtout que je suis dans ma lancée avec Mo Dao Zu Shi, et la lecture du web novel que je viens de finir. Et des prochains articles qui porteront – au moins en août – sur 2 autres animes chinois. L’article sur Quanzhi Fashi est déjà sorti, puisque la traduction de la troisième saison était récente.

    PAVÉ GARANTI 0 SPOIL

    DESSIN (4.5/10)

    ...Voir
    Les dessins sont simplistes. Bon ok c’est sur que si c’est comparé au webcomic Wo Zai Hougong Dang Ju Ju (Princess in the Prince’s Harem pour trouver les scans en anglais)(C’est plutôt la course dans les trad, des fois c’est la version fr qui à de l’avance, des fois non. Bref) J’aimerai que ce dernier soit adapté avec sa richesse graphique. Ce serai top. Mais pour Di Wang Gong Lue, comme c’est un roman, il n’y a pas de référence graphique.
    Enfin bon, je perd la boule là, je suis hors sujet !
    Revenons à nos moutons : Les dessins et traits sont donc un peu fragiles, mais les personnages n’en sont pas moins charismatiques. Qui osera dire que nos deux ptits chou ne sont pas des beaux-gosses ?
    D’ailleurs je sais pas si je perd la boule ou si c’est parce que je regarde en parallèle Tsurune, mais des fois je trouve que Chu Yuan à des traits au style KyoAni. Ça me perturbe, et je me dis que ça rendrait bien si l’anime avait été fait par la Kyoto Animation.

    Malgré la simplicité, les autres personnages ne sont pas laissé de coté pour autant. Les dessins, même si pas aussi bien réalisé que les plus beaux animes méritent quand même un coup d’oeil. Je le trouve au dessus de Tong Ling Fei et Meng Qi Shi Shen malgré tout ! Je compare avec ceux là parce que niveau graphisme (anim comme dessin) sont très proche. Il est clair que je ne peux pas comparer avec des animations comme Cike Wu Liu Qi et en aucun cas aux animes japonais. Ce n’est pas utile.
    Au moins ça ne frôle pas le catastrophique Huan Jie Wang même si les graphismes sont souvent inégaux d’un plan à un autre.
    Et le genre de graphismes et effets qui sont présentés par exemple dans le dernier épisode : l’empreinte de main noire de Lan Ji, c’est juste une grosse blague ?

    Les décors ne sont pas trop mal, mais souvent assez dépouillé. (même niveau détails) Et il y a des erreurs qui font que d’un plan à un autre c’est pas raccord. Manque d’objet (pomme à 3 min dans l’épisode 14 ou des meubles qui ne font plus vraiment les même tailles….

    L’animation est réalisée par le même studio que Bai Ye Ling Long, une histoire que j’apprécie beaucoup avec une héroïne super mignonne. Seulement niveau animation, la qualité n’était pas très très présente. Donc quant est-il de Di Wang Gong Lue ?
    A vrai dire, elle n’a rien d’incroyable. Même si je parle ‘négativement’. Ce genre d’animation plutôt médiocre n’empêche en rien la compréhension de l’anime. Que ce soit les mouvements ou autres. Bon, naturellement, rien ne vaut un magnifique combat fluide avec des chorégraphies à couper le souffle comme dans Mo Dao Zu Shi, mais au final, ce n’est pas non plus illisible malgré les déplacements des personnages avec 0 crédibilité haha.

    On en parle de la blessure violette couleur mister freeze bas de gamme de type Yeti à la framboise ? C’est même pas rose, ou presque. C’est un violet surnaturel qui vient pas du tout d’une morsure de mille-pattes ! Je comprend après pourquoi la maisonnée royale pète les plombs !

    Sinon les couleurs n’ont rien d’exceptionnelles, même si j’aime bien le choix majoritaire de pastel. Je ne sais pas si ça aurait été plus beau avec plus de touche saturés.

    NARRATION (5.5/10)

    PAS DE SPOIL PROMISVoir
    Nous suivons l’histoire de deux amis d’enfance devenus monarques sur des intrigues en commençant par un assassinat qui cache d’autres complots. Et donc, l’Empereur Chu Yuan et le Roi de Xinan Duan Baiyue, cherchent à savoir le pourquoi du comment et la vérité sous toute ces affaires.

    L’histoire au début, n’est pas facile à suivre parce qu’il faut d’abord mettre un contexte, et les noms sur les personnages ainsi que leur rôle et un minimum de relation entre eux.
    Ce n’est pas évident pour ma part. Di Wang Gong Lue était un peu plus difficile à ‘saisir’ au début par rapport à d’autres animes comme Quan Zhi Gao Shou ou éventuellement Mi Yu Xing Zhe qui sont dans deux univers très très différent, mais où les choses était plus proche de mon époque et ma réalité pour comprendre l’univers dans lequel les personnages évoluent.

    Ce qui est dommage c’est que le rythme de l’histoire est très mauvais dû au niveau d’animation et des sounds design pas très crédible de l’anime. Peut-être est-ce aussi parce que j’ai du mal à comprendre où je suis emmenée ? Après on a aucune indication sur la géopolitique, ni sur leur enfance ou presque pas en tout cas, sur les objets étranges et les arts martiaux et ça, ça gâche un peu parce qu’on ne peut pas vraiment se plonger dans l’univers et donc l’histoire aussi par extension.

    En tout cas dans les derniers épisodes, l’intrigue s’accélère et on en apprend beaucoup plus sur les objet et le monde. Notamment à propos de cette fameuse boule volée au tout début de la série : ‘The Blazing Star’ en anglais. (L’étoile embrasée* je sais pas..)

    Ce qui est sûr, c’est que la série est pas fini !
    Bon, c’est typique de la chinese animation ça de couper l’histoire à un moment comme ça. Je suis un peu déçue, même si les intrigues sont bien, elles sont étrangement ficelé et on se plonge difficilement dedans.
    Mais je reste tout de même convaincue, je pense lire le light novel.

    Zone PERSONNAGESVoir
    Chu Yuan, l’Empereur je ne sais quoi qui est un des personnages principaux est un précieux. Il se fait bobo = c’est la fin du monde. Mais en plus il arrête pas ! Mademoiselle la princesse réagit mal à la poussière excusez mouuuuuuua. Nan mais en vrai c’est plutôt mignon son coté fragile. Et ça ne l’empêche pas de faire attention à son cher et tendre en faisant servir de la nourriture légère par exemple à cause de ses faiblesses internes dû au ver doré machin bidule tout en gardant du caractère et de la fermeté dans ses propos.

    Duan Baiyue, le deuxième personnage principal, le roi de Xinan est vraiment au top ! Il taquine et prend soin en même temps si c’est pas un mec parfait pour cette princesse qu’est Chu Yuan ! Même si j’avoue, j’aurai espéré un peu plus de romance que là. C’est vrai que c’est tellement timide et difficile à imaginer, peut-être est-ce au final que de la bromance ?

    Vous avez remarqué à 10:10 dans l’épisode 10 (coïncidence ? Je ne sais pas) mais après avoir pris la tasse que s’était servi Chu Yuan, Duan Baiyue la boit et range la tasse tranquille pépère dans sa manche. MAIS WTF ? IL A PAS LA PLACE. Et qu’est ce qu’il va faire avec cette foutu tasse ?
    On notera aussi ses grandes qualités de déguisement ! La moustache : une valeur sûre ainsi que ses compétences en arts martiaux notamment ses déplacements aériens fantastiquement balèze !

    MAIS QUEL TROU DU CUL ALERT ABRUTI EP 20

    Par contre Big Bro pas cool avec son frère trop choupi Yao-er qui doit se travestir et accepter ses vieilles combines juste parce qu’il offre des marchés alléchant sur des ressources et créatures rares.

    Allons bon, parlons des personnages secondaires en commençant par le meilleur :

    Celui dont j’ai cité en dernier le nom : ‘Yao-er’
    Il a un petit côté pas glamour d’ailleurs notre adorable Duan Yao à cause de ses insectes mais comme il est super cute et bien serviable : tout va bien. De plus son attaque para spore ou poudre dodo de ses aéromites fait de lui un Maître Pokémon incontesté.

    Niveau encore plus secondaire se pose Si Xi : Je pense que une des principales raisons qui font que j’apprécie le personnage de cet eunuque, c’est parce qu’il n’a pas balancé ce foutu arbre, mais surtout qu’il sourit quand Chu Yuan et Duan Baiyue fricote ensemble et qu’il fait de son mieux pour les mettre ensemble. Mon bon Si Xi, j’aime tes manigouilles.

    Le personnage du général Shen aussi est top. Franchement c’est un soldat extrêmement loyal et compétent. J’aurai aimé le voir un peu plus en action.

    Le grand-père me désespère de ouf. C’est dingue. Je l’avais senti à des kilomètres que c’était un trou du cul. Peut-être à cause ou grâce à la voix de doublage qui sonne malicieuse. En tout cas il est super chaud en combat.

    Je parle en dernier de Tian-er, le fameux médecin herboriste, mais c’est dommage. On ne sait rien de lui. Et j’aurai beaucoup apprécié découvrir plus encore et qu’il ai un plus grand rôle à jouer dans l’histoire. Tant pis.

    Le générique est pas mal, même si voir les enfants courir avec ce niveau d’animation est juste affreusement risible. J’en ai pleuré de rire. Mais pas la honte comme la musique de Tong Ling Fei. D’ailleurs la musique n’est pas trop mal, mais c’est vrai que ce n’est pas non plus ouf.

    Après pour l’ending, les images sont vraiment très bien avec des jolies animations assez minimalistes mais justement c’est ça qui est top. Par contre les styles de dessins sont différents à chaque image et parfois pas de bons niveaux. C’est dommage, ça donne un coté ‘fanart’ bof.
    Point plus, la musique est toute belle.

    #10/20

    1. Absolument pas, mais je peux te dire que tout les épisodes sont sortis.
      Hélas sous-titré français ce n’est pas encore le cas, ce taff là revient à d’autres petites mains agiles. ;)
      J’ai hâte aussi, j’en ferai q’une bouchééééééée ! :D

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *