Dororo

Dororo

Interdit au moins de 16 ans.

TITRE ORIGINAL : どろろ
ANNÉE DE PRODUCTION : 2019
GENRES : Action | Aventure | Historique | Surnaturel
AUTEUR : TEZUKA Osamu
STUDIO : MAPPA | Tezuka Productions
ÉPISODES : 24 x 24 min

RÉSUMÉ :

Source : [icotaku et nautiljon]

Adaptation du manga Dororo de Osamu Tezuka.

Hyakkimaru est infirme : 48 parties de son corps ont été vendues à autant de démons avant sa naissance. Rafistolé par un chirurgien compatissant, adolescent, il se découvre d’étranges pouvoirs psychiques. Accompagné de Dororo, un petit voleur espiègle, il arpente le Japon à la recherche d’un endroit où vivre en paix… affrontant au passage esprits et forces obscures.

ÉPISODES :

01  02  03  04  05  06  07  08  09  10

11  12  13  14  15  16  17  18  19  20

 21  22  23  24

Trailer :


81 commentaires sur “Dororo

  1. Dororo ! Et bien j'ai surkiffer. Je suis plus ou moins d'accord avec les gens en dessous. La seconde partie etais pas les plus folichonne. Et la fin en elle même Buarf. Mais l'action , le scenario les musique tout est genial. C'est assez difficile de me faire aimer des anime historique je suis capricieux. Mais celui la je ne me suis pas ennuyé une seconde. Preuve en est que Osamu tezuka a fait Dororo en 1967 et que le scenario n'a pas pris une ride au final. (Bon je suppose qu'il ont retoucher a beaucoup de chose) Mais preuve a constater que le scenario a des année d'avance sur ses standard. Avec Dororo au dela de ses défaut on savoure un bout d'histoire d'un homme qui a créer le manga au sens large du terme x) et les reboot son manga et voir que tout les code étais la des année plus tot. Montre un petit peu l’évolution et les référence de l'industrie. Bref 8/10 car j'ai bouffer une histoire d'une bonne anime et d'un bon sujet d’étude en terme d'animation et de manga. C'est du tout bon !
    1. Je suis super contente qu’il t’ai plu ! :D
      Etant une graaaaaaaaaaaaande GRAAAAAAAAAAAAAAAAAAANDE fan des animes historiques #medivalfantastiqueborn je suis ravie que tu es apprécié si tu es si difficile pour ce genre là haha. ;)
      (Surtout que depuis ces dernières années les réals tirent dans mon coeur d’amoureuse du genre en le massacrant quelque peu avec tout les isekai très cliché)(nom de Zeus, stop faire des bonds dans des mondes du passé, faites un peu de sci-fi pour une fois !)
  2. Alors alors… Je viens tout juste de le finir, même si je suis tellement triste et que je n'ai pas les mots je vais essayer de faire un commentaire proprement XD

    Wow … Juste wow … C'est un anime exceptionnel…

    Alors au début l'anime ne me tentais absolument pas, je pensais que c'était encore un shonen-seinen cliché. Cependant j'en voyais de plus en plus d'avis positifs dessus et j'ai donc décidé de me lancer (quand l'anime était vers le 6-7ème épisode). Et je ne regrette absolument pas.
    Cet anime est une perle rare.
    De part son scénario très original, une ambiance tantôt tendue tantôt joyeuse qu'on à l'impression de vivre les moments en même temps que les persos (très attachants d'ailleurs) avec des ost à couper le souffle.
    Autant je ne suis pas trop fan des animes sur le japon traditionnel, car c'est assez complexe comme histoire, autant là j'ai direct accroché dès le premier épisode !
    Hyakkimaru (qui démarre TRES mal dans la vie XDD) possède une évolution complexe qui remet en doute plusieurs fois les persos et même le spectateur sur son but. Et c'est ça que j'ai aimé.

    SpoilerVoir
    Plus il récupère des membres de son corps, et paradoxalement, moins il devient humain (et plus il devient vulnérable) On a donc un personnage pour le coup très original ! Car on pourrait avoir juste le schéma classique du mec qui veut retrouver ses membres pour être heureux, or là son but est constamment remis en question et va t-il être réellement heureux alors qu'il tue tout sur son passage ?

    J'ai d'ailleurs bien aimé le fait que la cruauté de ce monde et du personnage principal soit bien montrés sans aucune censure. Le -16 ans est donc très bien justifié XD
    L'animation est d'ailleurs très belle même si par moment on voit une légère faiblesse de la part des dessinateurs mais il faut les comprendre c'est assez éprouvant comme métier. Mise à part un épisode où c'est vraiment pas terrible niveau dessins, le reste passe crème. De plus l'animation lors des combats sont à couper le souffle !

    Bref cet anime est une vraie claque ! En plus la version originale date de 1969, on ne dirait pas ! Il est vraiment moderne "pour son âge" !
    Je le mets direct dans mes animes favoris et je lui donne la note amplement méritée de 18.5/20 !

    1. Merci beaucoup de ton aviiiis ! :D
      Si tu veux voir un autre mieux manga adaptés en anime récemment il y a Parasyte aussi ! Et en plus c’est pas très la censure des trucs pas joli-joli si jamais tu n’éprouves pas de flippe. :D
      Et si tu connais déjà …bah. :(
      Voilà.
  3. C'est fini… *grosoupir*
    Que dire alors ? Lyrae a très bien decrit l'affaire, je ne ferais pas mieux, je vous renvoie donc à son commentaire.
    J'ajouterai juste que j'ai plus eu l'impression qu'on me racontait – qu'on me contait! – une histoire, au lieu de la découvrir par moi même. Presque un récit plutôt qu'une série. Ça donne une dimension très poétique je trouve, qui m'a bercé tout le long, et maintenant que c'est fini… *regrosoupir*
    Dororo fait désormais partie des animés qui m'ont laissé comme un vide en se terminant. Des bons, donc.

    J'ai vu qu'il ne faisait pas l'unanimité, et quelque part ça ne m'étonne pas, je peux comprendre ^^ ça n'empêche que si vous ne l'avez pas vu, il est Urgent que vous vous fassiez votre avis dessus. Bon visionnage à vous :)

    1. Il faut que je me fasse les derniers épisode mais ouaip j’ai bien apprécier cette animé et je suis en partie d’accord sur la partie conte ^^
  4. Alors alors ! Si j'ai beaucoup aimé (genre surkiffé) les 10/12 premiers épisodes de Dororo, j'ai trouvé que la suite traînait en longueur et que les combats perdaient en poésie pour devenir juste gores (je pense notamment au requin et à la chimère). Comme l'histoire est intéressante, j'ai quand même voulu savoir ce qu'il en était et j'ai fini l'animé. Donc j'suis un peu mitigée. Les dessins sont globalement très beaux même si l'animation manque parfois de fluidité, les teintes, les couleurs, on est vraiment dans une ambiance historique. Le scénario est intéressant, Dororo est attachant.

    En gros : 7/10 parce que c'est quand même un classique sympa à visionner !

    1. Merci pour ton avis ! :D
      Le coté ‘gore’ je pense est fait exprès, pour souligner le fait que Hyakkimaru pouvait et commençait à dévier de son humanité.
      Oui des fois l’animation à craquer. :’) :’) :’)
      Dororo : BEST personaje
      1. Haha on est d'accord pour Dororo ! Personnage vraiment cool et mignon, très bien développé ! Merci à toi aussi pour ton looooong avis, tu soulèves des points intéressants ! :D
  5. Mais c'est vrai que tu le fait bien remarqué dans ton gros pavé, il y a un gros boulot à coté de se qui me dérange..
    Il y a de bonne réflexion, des personnages intéressant… de la sensibilité

    Ps ; je pense que pour ton 10/10 c'est plutôt du scénario et non de la narration que tu parle. (ça fait relou de dire ça, Gomen ! xD )

    1. Oh non pas du tout mais en fait ma notation se divise en 3 dans chaque catégorie :
      Dessin : concept-art / animation / couleurs
      Narration : scénario / personnage / musique
      Et après je change les barèmes selon là où j’ai envie de saquer et là où j’ai envie de valoriser et je calcule le total. ;)
      1. C'est juste que l'on ne se comprend pas sur se qu'est la narration et a proprement dire les technique de la narration.
        Mais bon je suis pas la pour chipoter pour si peu.
        Je voulais dire que en tous cas ça me fait plaisir sur votre site de parfois conversé et d'autre fois simplement de lire des commentaires intéressant avec/par des gens intéressé ! =)
        1. Ahlàlà, chacun à sa façon d’interpréter certains mots. :p

          Oui, c’est pas un site de fan pour des fan fait par des fans pour rien. ;)
          C’est pour ça que j’ai voulu faire parti du staff, pour pouvoir échanger.
          Oké, je pouvais le faire aussi avant, mais ça me donne envie de m’impliquer plus.

  6. Dororo by Lyra

    DESSIN (8/10)

    J’aime beaucoup, il y a des personnages vraiment très beaux, comme la femme de l’épisode 2, tout comme il y en a des repoussant comme le moine dès l’épisode 1 qui a des yeux pas très glamour.

    Je vais devenir fan du studio MAPPA (oui comme les gants pour le ménage mais avec un P en plus) qui ont réalisé cette saison Dororo et la saison 2 de Kakegurui et la saison précédente ce sublime bijou qu’est Banana Fish. Sachant qu’auparavant ils ont fait Yuri on Ice et Inuyashiki (sublimohlalala), je pense qu’il est grand temps que je mate Zankyo no Terror qui était loin dans ma liste à voir. ;)
    Et heureusement que ça ne suit pas le charadesign initial de la série de 1969 hahaha.

    Les décors sont simples mais fonctionnels, et sont juste parfait avec l’univers. On dirait des estampes c’est supeeeerbo ! Mais les chevaux sont juste dégueulasse. (sauf le blanc)

    L’animation est très bien réalisé même si y a des couacs des fois qui sont ridicules (par exemple l’épisode 15, ça manque de travail c’est pas très fluide en plus) mais c’est bien là qu’on se dit qu’on suit pour l’histoire que pour la réalisation.
    Les angles, les ralentis, les choré de combat surtout vers la fin sont assez séduisants.

    Au niveau des couleurs et des ambiances, au premier coup d’oeil ça me rappelle vite fait les débuts de Naruto, du coup j’ai un brin de nostalgie haha. On est dans quelque chose qui est ‘historique’ et avec le folklore qui va avec on est dans des gris coloré et des teintes ‘terre’ avec des pointes de couleurs, j’adooooore.

    Ohlala que j’ai adoré cette épisode 3 qui était plus que sublime au niveau des jeux de couleurs. Je n’ai rien à dire : il n’y a qu’à aller voir.

    Dans sa réalisation graphique Dororo est une perle.

    NARRATION (10/10)

    Ce qui est amusant c’est que l’anime se nomme Dororo et non Hyakkimaru alors que c’est un personnage avec un passé très lourd et pleins de secret et de ‘magie’. Par ce fait il semble plus mystérieux que Dororo qui lui est en plus très expressif. On nous pose Dororo un peu comme ça, puisque dès l’épisode 1 on voit ce qui se passe à la naissance de Hyakkimaru et que plusieurs années plus tard Dororo le suit partout un peu comme le Robin de Batman.
    (Plus tard j’ai vu que le nom complet était Dororo et Hyakkimaru, malgré tout cité en premier)

    Enfin bref, je m’éparpille.

    Hyakkimaru un garçon qui à tout perdu pour que le pays où il a vu le jour puisse prospérer. Seulement pour lui se dresse de puissants ennemis : son père et les démons contre laquelle il se bat afin de récupérer peu à peu ses membres manquants.
    Et son combat contre l’humanité commence.
    Petit à petit ça devient un combat pour son humanité.

    Les aventures qu’ils suivent Dororo to Hyakkimaru sont juste sublimes, à la fois pleine de poésie et de tristesse.

    ACHTUNG BLABLATAGE SUR LE SCÉNARIOVoir
    Au fur et à mesure de l’aventure, on en apprend même sur le passé de Dororo.
    Cet enfant qui a subi la guerre. Ses parents ne voulant pas se soumettre à ces ‘abrutis’ de samouraïs qui ne jurent que par le sang se soulèvent et créé un groupe de brigand. Dû à une trahison son père meurt. Et quelques mois plus tard (j’imagine, ou alors plusieurs serait plus approprié) sa mère meurt après s’être durement battu pour faire survivre sa petite fille : Dororo.

    Dororo un personnage que j’apprécie énormément, elle est juste trop adorable qui se fait du soucis pour Hyakki, et quand elle découvre ses parents, elle est tout joie, elle qui n’a plus rien. Sauf qu’il se fait en quelque sorte rejeter et Dororo fait toujours attention à lui mais c’est dur pour elle de maintenir tout ça, dans un sens elle semble si innocente, insouciante, l’échappatoir du funeste destin de Hyakki, sa bouffée d’air frais, comme l’ancre qui le raccroche à l’humanité. Avec son père adoptif et sa mère bien sur.
    Sa carte dans son dos m’a fait pensé à Golden Kamuy (même si c’est plutôt Golden K qui a utilisé ce ‘petit’ détail pour son scénario haha)

    Vers l’épisode 11-12, l’histoire principale pointe non pas le bout de son museau, mais sa tête entière. Les ficelles de ce destin se tirent pour former le motif final et comme le dit le vieux aveugle (#leDevinTirésias) on est spectateurs de cette tragédie et de ce que signifie le karma.

    Tahomaru, le fils de Daigo, j’aime beaucoup ce personnage, sa mère à le regard sans cesse tourner vers le passé et les atrocités de son mari.
    Et son père….n’en parlons pas, il est aveuglé par le pouvoir.
    On peut pas dire qu’il ai grandi dans une ambiance favorable à une belle croissance. J’ai beaucoup aimé l’épisode du crabe, c’est un gentil garçon et il est fort. Alors ce retrouver à devoir choisir entre un grand frère qui a vécu un enfer et son peuple qui pourrait vivre la famine et les inondations, c’est cruel. Je n’ai pas envie qu’il souffre de ce dont sa famille est responsable. Pauvre bibou. Je t’en pris n’en veux pas à ton frère.
    Ce n’est pas un démon, c’est ton père qui l’a rendu comme ça. C’est vraiment terrible.

    EPISODE 13 : Oh le con dans la source chaude ! Qu’est ce qu’il m’a fait peur !

    L’épisode 15 est terrible. Le village était si paisible, même avec les démons. Les sacrifices étaient d’une cruauté incroyable, mais au final tout a été détruit. Après c’est horrible le feu qui s’est propagé, je suis persuadée que ça aurait pu finir autrement que dans les flammes et les larmes, et ce même si après la mort des papillons, chenilles, larves et tout le toutim le village n’aurait pas pu continuer à vivre bien longtemps si l’équation – de démons = + de famine. Là vient le dilemme de Dororo. Est ce si bien de tuer les démons ?

    Est -ce que cela n’apporte-t-il pas plus de mal que de bien ? En contrepartie des membres de Hyakki et de vies sauvés servant de nourriture aux démons, des villages vivent dans la prospérité. Mais c’est aussi une question de conscience. Tuer les démons : c’est rétablir l’ordre et la pureté du monde. Puisque les démons sont le résultat d’un sacrifice humain et en créé d’autres. Autant tous les tuer pour que plus personne ne culpabilise de vivre en paix en échange de la vie ou de la paix d’autrui. Paix puisque Hyakkimaru n’a pas tout à fait donner sa vie. Au contraire il vit un enfer. Puisqu’il est a demi-né.

    D’ailleurs me vient en tête une phrase bien connue ‘L’Enfer est pavé de bonne intention’

    Toutes ces histoires partent à la base d’un seul homme qui par désir de pouvoir à décider de ne pas accepter la fatalité (que ces terres sont bien pourrites et qu’il ne peut rien en tirer) et de passer un pacte avec les démons. Et le prix à payer pour un semblant de paix est bien trop lourd. Le tribut c’est évidemment la vie et les Hommes son égoïstes, ils ne prennent position que en fonction de leur place dans la société. Daigo, homme politique ne peut que fermer les yeux là dessus pour ne pas perdre son statut. Et l’homme pauvre, lui, ne peux que fermer les yeux pour survivre tout simplement. Ce qui est tragique.
    Enfin bon les tragédies c’est souvent comme ça : Tu gagnes = tu perds.

    BAM ! Voilà que le bâtard traître Itachi est de retour (oh god, que je peux pas m’empêcher de penser à Naruto) Les ennuis bonjour. On entend parler de cette carte vite fait et pouf, les ennemis arrivent d’eux même, ils se sont dit que c’était le bon timing.

    (le pavé qui suit je l’ai écrit en premier dans l’article de Shoumetsu Toshi, puisque j’ai fait un parallèle entre les histoires.)
    Alors hein : morale des histoires : Ne faites pas de mal pour un bien qui ne vaut pas la peine d’être fait.
    N’envahissez pas les indiens d’Amérique pour enrichir votre pays bande de salaud !
    Et ceci n’est qu’un des ô nombreux exemples que l’Homme à commis. (Oui parce que c’est un crime)
    Surtout pour des raisons qui concerne entre autres ce qui est considéré comme des péchés capitaux. La plupart du temps c’est par Orgueil et Avarice. Même si bon, les voleurs de femmes c’est par Luxure par exemple. Oui vous les barbares qui pillèrent les villages et violèrent nos femmes. Bande de mécréant. (le pire c’est que c’était tellement facultatif de leur infliger un tel châtiment)(Ce qui est encore le cas de nos jours avec le viols par ailleurs, un mal pour un bien qui n’est pas innocent du tout du tout.) Faut répéter tant que ça nos erreurs pour apprendre un tout petit peu ? Mais ça, c’est une autre histoire.

    Revenons à nos barques.

    L’épisode 17 est magnifique. Les paroles de cet homme qui a aidé Hyakkimaru à vivre. Est-il si important pour lui d’avoir son corps ? (Dans un sens, je comprend, qui ne voudrait pas toucher la peau de ceux que vous aimez, les voir et les entendre ? Sentir la chaleur, le froid et le goût des choses ? Comme la Malédiction du Black Pearl.)
    Mais il est vrai qu’il devra faucher la vie d’autres humains pour ça. Ce qui est horrible. Sachant qu’on a fauché sa propre vie (merci la mère de l’avoir sauvé, ou non?) pour le bien du peuple ?

    C’est là que je repense à la chanson d’Inori dans Guilty Crown.

    BON, il avait pas besoin d’une nouvelle jambe, puisqu’il la récupère direct (presque) après !
    Et ça pousse comme par magie. (Bah oui hein, c’est démoniaque haha)

    Ahlàlà, l’épisode 19 apporte une bouffée d’air frais dans cette série. Moment cute ! J’adore.

    COMMENT VOUS AVEZ OSEZ TUER LE CHEVAL BANDE DE GRAND CONS !
    (Ce revirement de sentiments haha, ça saute du coq à l’âne)

    ABOUT LA FINVoir
    J’ai lu que « Tezuka explique qu’il avait prévu initialement une série beaucoup plus longue. Le héros devait récupérer ses facultés au cours de beaucoup plus d’épreuves. L’évolution involontaire vers une histoire plus sombre que prévu et d’autres projets ont amené l’auteur à terminer l’histoire plus vite que prévu. Ceci donne un changement de rythme tout à fait perceptible avec une fin presque abrupte »

    En réalité dans l’anime, ça va je trouve. Même si j’aurai aimé avoir une suite.
    Se retrouvent-ils ? En tout cas qu’est ce qu’ils sont devenus beaux nos deux petits ahlàlà.
    Dororo réussit-elle à accomplir sa volonté ?
    Hyakkimaru trouve-t-il des réponses dans son voyage ?

    Mais ça, on ne le saura pas.

    Question MUSIQUEVoir
    Le générique d’ouverture est très bien réalisé graphiquement, et j’aime vraiment vraiment beaucoup le tout début de la musique mais j’aime pas les voix trafiquées du coup ça a perdu dans mon estime. Dommage.
    Je préfère largement la version full qui elle dépote un max.

    J’aime beaucoup l’ending, le trait est magique, j’adore quand le dessin vibre bouge et évolue. C’est peut-être pas de l’animation ‘extra-fluide’ mais c’est quelque chose qui n’est pas ‘mal fait’ ni ‘bâclé’ c’est un choix artistique que je trouve très esthétique (on retrouve ce genre d’animation dans Hyperventilation et Sono Toki Kanojo wa)
    Ce coté touchant avec les paroles c’est encore plus beau, au début on voit Hyakkimaru qui crie et ça me fout la claque de beauté. C’est vraiment très poétique avec d’un coté celui qui a tout perdu et qui se bats durement et Dororo à coté, celui qui n’a rien et qui fait de son mieux pour survivre. Ces deux personnages se ressemblent beaucoup et font un duo émouvant.

    Et voilà que tout change quand l’histoire prend THE tournant.

    Il y a moins de mordant et plus d’amour dans ce deuxième opening, mais le début est trash quand même. Très parlant sur la condition de Hyakki et de son affiliation aux choses démoniaques. Il y a toujours les clin d’oeil au premier anime de Dororo et ça ça me tue à chaque fois. Au moins ça apporte un brin dans rire dans ce drame. Étrangement il me fait penser à une des musiques dans Naruto, mais je ne sais plus laquelle. (EDIT : Normal c’est la fibre Asian Kung-Fu Generation. Plus précisément Haruka Kanata, ça me fait penser aux OST toute douce de Naruto (pas Shippuden hein) et du coup je ressent un brin de nostalgie en écoutant cet opening de Dororo) Bouche bée devant l’ending, mais c’est pour les paroles et les images surtout. La musique du premier générique de fin me transportait beaucoup plus. Mais il est top aussi celui là.

    Les OST ne font qu’un avec l’ambiance et c’est juste parfait. On entre avec facilité dans ce vieux Japon durant l’ère des Seigneurs de Guerre.

    PS : la voix qui double Dororo OMG j’adore ! (pas la peine de chercher son palmarès par curiosité, elle a 14 ans et c’est son deuxième anime) (spoiler pour ceux qui sont pas à l’ep 11 minimim) Et je peux pas m’empêcher de penser que si elle était plus âgée (Dororo, pas la seiyuu) ils seraient trop choupichou Hyakki et elle. ♥ Mais bon, dans l’anime, elle est si petite et peu âgée que c’est juste la petite sœur parfaite. Même si au début je vous l’avoue, je pensais que c’était le petit FRÈRE parfait. RIP mon cerveau.

    Si vous avez aimé, vous aimeriez sans doute Natsume Yuujinchou et Noragami (histoire de retrouver les ayakashi, ce sont deux excellents animes). Golden Kamuy (une quête pour retrouver ce qu’ils ont perdus), Seirei no Moribito (à la poursuite du destin et y a le rôle de l’enfant), Mo Dao Zu Shi (le héros inextricablement lié aux démons, les esprits maléfique, les complots et les plaisantins mihihihi et surtout parce que je le met en ref partout tellement j’aime)

    ATTENTION COM TRÈS PEU CLASSE -18 !Voir
    EP 24 16min20sec il est parti vérifier si il pouvait se toucher la nouille oklm

    Sur ce, j’ai aimé. Aller salut.

    1. J'ai adoré ta référence ( -18 ) xD mais dommage j'ai pas vue l'épisode !
      J'ai décroché vers les 3/4 du truc en forçant un peu…
      C'est dommage l'histoire en elle même est cool et original quand même et je suis vraiment curieux de la fin !!!
      Mais il y a un truc qui m'ennuie et se n'est pas le premier anime comme ça, que je trouve sympa mais que j'ai du mal a suivre. Avec un peu de recul je pense que ça vient peut être de la narration mais aussi (si je peu dire) du rythme donné à cette dernière. Je pense que j'ai eu le même sentiments avec mushishi et monster par exemple.
      Qui sont aussi des oeuvre intéressante que je n'ais pas " réussi " à terminer

      Est ce que quelqu'un me comprend ? mdr ^^'

      1. Oui je comprend parfaitement, mais c’est vrai que j’ai fait une pause énorme entre les épisodes 7 et 8. Peut-être avais-je hâte que l’histoire contre son destin commence réellement, je n’en sais rien.
        Mais c’est devenu réellement intéressant à partir de l’épisode sur Dororo en fait.
        Et là, j’ai tout dévoré. Même si parfois c’était, fatigant sur les nerfs en ce qui concerne Hyakkimaru qui est plutôt ‘mou’ ? Peut-être du à son inexpressivité, encore une fois, je n’en sais rien.

        Mushishi j’ai jamais pu continuer non plus, donc je vois bien.
        Par contre Monster faut que je continu, j’ai jamais regardé la suite….mais ça c’est juste ma faute, faut que j’y consacre un peu de mon temps. ;)

  7. L’idée de fond est originale; mais c’est un peu long . Un côté un peu simplet je trouve aussi par moment mais ça se regarde. Je sais qu’il y’a mieux en rédaction d’avis. Mais je sais pas trop me situer. Un 6/10 me parait amplement suffisant
        1. Du coup voilà je l’ai fini.
          Après, comme je l’avais déjà dis dans un de mes premiers articles, c’est COMPLÈTEMENT SUBJECTIF. Donc j’ai valorisé certaines choses par rapport à certaine scène ‘maladroite’.
  8. Alors celui-là je l'ai séché !! Ca faisait longtemps que j'avais pas enchainé les épisodes comme ca, j'étais refait :D

    SpoilerVoir
    Et Dororo, qui aurait pas kiffé de l'avoir comme sœur :')

    Merci et bravo HOC pour la tenue du site qui est mon site de référence :) !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *