Hana Yori Dango

Hana Yori Dango

TITRE ORIGINAL : Hana Yori Dango
ANNÉE DE PRODUCTION : 1996 - 1997
GENRES : Amitié | Amour / Romance | Comédie | Drame

RÉSUMÉ :

Une jeune étudiante de 16 ans, Tsukushi Makino, vient d’une famille très pauvre. Elle a un petit frère avec qui elle s’entend plutôt bien, et ses deux parents la pressent pour qu’elle se trouve un mari riche. Ils l’ont mise dans un lycée pour riches, Eitoku, où elle rencontre le F4, dont le chef est Doumyouji Tsukasa, un garçon qui met toujours en avant son argent pour impressionner tout le monde. Cependant, on le découvre en fait plus gêné par sa situation qu’on ne le pensait.
Tsukushi tombe amoureuse de Rui Hanazawa, un membre du F4, le plus discret, et Tsukasa, dont le caractère est l’opposé de celui de Rui, est très jaloux et il découvre qu’il a des sentiments pour Tsukushi.
Sa longue amitié pour Rui va avoir comme obstacle son soudain et imprévu amour pour Tsukushi, pour qui il risquera sa vie de nombreuses fois. Mais cela ne semble pas affecter les sentiments de Tsukushi pour Rui.

ÉPISODES:

01   02   03   04   05   06   07   08   09   10

11   12   13   14   15   16   17   18   19   20

21   22   23   24   25   26   27   28   29   30

31   32   33   34   35   36   37   38   39   40

41   42   43   44   45   46   47   48   49   50

51

FILM

Hana Yori Dango – The Movie

Ce film n’est pas la suite de l’animé Hana Yori Dango mais une histoire parallèle.

Makino Tsukushi rêve de devenir danseuse. En attendant, elle est l’apprentie ainsi que la jeune fille à tout faire dans son école de danse et vis dans une caravane. Sakurako, la danseuse vedette, se blesse. Dômiyôji Tsukasa recherche donc une nouvelle partenaire. Mais Tsukushi tombe lors de son audition, ce qui amène Tsukasa à la forcer à abandonner… Elle commence alors à douter et pense à renoncer à son joli rêve. Cependant grâce au soutient d’Hanazawa Rui, elle reprend espoir et commence à toucher son rêve du bout des doigts…

01



47 commentaires sur “Hana Yori Dango

  1. Une comédie romantique très sympathique ! Les deux ou trois premiers épisodes sont un petit peu choquants au niveau des graphismes qui sont très proches des dessins et loin de ce que l’on voit de nos jours, mais une fois passés outre, on apprécie les détails et les expressions. Le véritable plus c’est le caractère de Makino, elle est loin de se laisser faire la mauvaise herbe ! Globalement tous les personnages sont sympathiques, malgré deux ou trois petites pestes, mais il en faut bien.
    Le point négatif, je dirais, ce sont les quelques petites scènes clichées que l’on retrouve dans cet animé, mais qui ne sont pas très lourdes quand même. Je ne suis pas une adepte des romances trop longues, j’ai tendance à m’ennuyer et presser les personnages d’en finir, mais là je me suis régalée. Les péripéties s’enchaînent sans temps mort et même si Makino met longtemps à réaliser ses sentiments, elle n’est pas non plus niaise comme on peut le voir dans certains animés. Dômyôji m’a presque, je dis bien presque, fait tomber amoureuse de lui. Il a une manière de regarder Makino… A en fondre !
    Certaines histoires parallèles auraient mérité un peu plus d’approfondissement, on se concentre vraiment sur les trois principaux que sont Makino, Dômyôji et Hanazawa mais malgré tout chacun a sa petite histoire et sa personnalité. Le copain d’enfance roux de Makino m’a bien fait rire, surtout son accent. J’ai bien aimé Sakurado aussi à la fin, elle est mignonne.
    L’opening est entêtant et met instantanément de bonne heure. Les endings sont aussi très bons, j’ai sauté de joie en découvrant le deuxième (vous comprendrez pourquoi en voyant le changement). Les musiques de fond quant à elles ne sont pas très variées mais j’en ai particulièrement aimé une qui collait bien à l’ambiance sentimentale. Quand je n’étais pas complètement accrochée à mon écran en attente d’un éventuel baiser, je mourrais de rire grâce aux personnages et aux nombreux gags.

    En résumé, un animé qui n’a pas si vieilli que ça malgré ses presque vingt ans. Avis aux amateurs de romantisme et de fous rires, c’est un animé qui vous comblera.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *